Mise en garde contre les experts publics; ne vous faites pas leurrer !

Il n’est pas rare d’entendre, de la part d’une personne qui a subi un sinistre, qu’une mise en garde sur le recours à un expert en sinistres au service des assurés lui a été exposée.

Même si les compagnies d’assurances n’approuvent pas nécessairement ce genre d’intervention et que la mentalité tend à changer, il est clair que certains intervenants préfèrent que vous opériez seul plutôt que par l’entremise d’un expert à votre service.

Les délais de règlement sont parfois invoqués. Il est normal que d’engager un expert puisse prendre 1 à 2 mois de plus dans le cheminement de votre dossier, mais si cela vous permet d’obtenir des sommes additionnelles considérables, nous croyons que cela en vaut la peine.

Le coût de nos honoraires est aussi un facteur négatif mentionné par ces intervenants. Nous sommes d’avis que notre travail est davantage un investissement qu’une dépense. Les économies substantielles que cela vous procurera en plus de vous épargner le temps et le stress occasionné par les réclamations à produire sont des facteurs qui vous favorisent grandement. Nous sommes en affaires depuis plus de 30 ans, si nos services n’étaient pas requis ou ne produisaient aucun résultat, nous aurions fermé nos portes depuis longtemps.

À d’autres occasions, on dit que le fait de nous embaucher viendrait miner le climat de confiance existant entre l’assureur et vous. Dans la réalité, si la profession d’expert en sinistres n’était pas essentielle au traitement d’un dossier de sinistre, pour quelle raison l’assureur en engagerait-il un pour le représenter? De plus, l’assureur a une obligation d’indemniser l’assuré. Ses intérêts et les vôtres ne sont pas les mêmes. Et que diriez-vous si l’avocat qui représente votre adversaire dans un procès vous déconseillait de vous engager un avocat pour vous représenter? Lui feriez-vous confiance?

Les mieux placés pour vous donner des références sur l’utilisation de nos services sont nos clients déjà servis. Ce sont des sinistrés qui ont vécu une situation de sinistre majeur et qui ont constater le potentiel de nos services. Cliquez ici pour obtenir des références.

Récemment, La Presse a publié un article qui traite de notre profession intitulée « Assurances: s’outiller pour réclamer son dû après un sinistre. » Cliquez ici pour accéder au lien.

 Selon la Chambre de l’Assurance de Dommages du Québec et son code de déontologie qui régit notre profession, ce genre d’agissement n’est pas digne d’un professionnel et est condamnable.

Nous n’avons pas intérêt à mal vous servir. En cas d’insatisfaction, nous ferons tout pour régler le différend à votre avantage. Notre but demeure de vous aider à obtenir les montants d’argent auxquels vous avez droit en vous évitant les tâches complexes et les soucis inutiles.