• Puis-je me fier au rapport d’évaluation de mon assureur en cas de sinistre majeur?

    L’estimation détaillée de votre assureur pourrait ne pas vous être remise. Dans le cas contraire, elle pourrait contenir les quantités, mais pas les prix. Dans tous les cas, il est important de valider tous les points de l’expertise. L’assureur demande de faire produire des soumissions d’entrepreneur sur ces devis, mais en réalité ce dernier ne prendra pas le temps de valider si les informations qu’elles contiennent sont bonnes. Si vous optez pour l’appel de soumissions, on tentera de négocier les travaux au meilleur coût possible.

    Il faut vérifier les quantités, les mesures des pièces, la qualité des matériaux, le taux horaire et le nombre d’heures requis, les taux afférents à l’administration et au profit de l’entrepreneur ainsi que ce qui est admis dans les frais généraux du dossier. Seul un estimateur en bâtiment est apte à effectuer ce travail avec précision et c’est la voie que nous utilisons.

  • On m’a envoyé un entrepreneur qui commence les travaux dès maintenant…

    Attention, car cette situation est critique selon nous. Commencer des travaux de reconstruction sans savoir les montants engagés risque d’engendrer des surprises. En agissant ainsi, vous ne respectez pas votre obligation légale de prouver la nature et l’étendue de vos dommages (art. 2471 CcQ) et cela pourrait vous causer un préjudice. Dans un marché libre et éclairé, vous devriez avoir le choix du fournisseur et non pas vous faire imposer celui avec qui votre assureur a pris des ententes. De plus, le lien de patronat entre l’entrepreneur accrédité et l’assureur n’est pas le même que pour vous. En situation de litige, l’entrepreneur aura tendance à donner raison à l’assureur. Les montants d’indemnités et la nature des travaux doivent avoir été déterminés avant de commencer les travaux. Autrement, il est impossible de savoir avec précision quelles doivent être la qualité et la quantité des matériaux à utiliser et si vous devez assumer une partie des travaux.

  • On me dit ne pas engager d’expert public, pourquoi?

    Il est beaucoup plus facile de laisser votre assureur prendre toutes les décisions à votre place en vous écartant du processus de négociation. Toutefois, cette situation est loin d’être idéale puisque si vous étiez insatisfait du règlement, vous ne pourriez pas reprocher à votre assureur de ne pas avoir bien comptabilisé vos pertes, n’ayant pas respecté vos obligations légales. Gardez en tête que c’est à vous de prouver vos pertes ainsi que la nature et l’étendue des dommages. En laissant l’assureur agir seul, il est beaucoup plus facile et rapide de régler le dossier, mais il est normal que le règlement soit moins avantageux. L’assureur doit vous indemniser, mais il veille naturellement à ce que les coûts soient les plus bas possible. Il engage un expert en sinistres, un estimateur, utilise son réseau de confiance pour le choix de ses fournisseurs, mais vous, en l’absence d’un expert en sinistres pour vous représenter, qui est là pour faire valoir vos intérêts? L’ajusteur d’assurance ne peut représenter les intérêts de l’assureur et les vôtres en même temps, il se placerait dans une situation de conflit d’intérêts.

  • Je m’assure depuis fort longtemps et j’ai toujours eu un bon service de mon assureur, il a intérêt à bien me servir s’il ne veut pas que j’annule mes polices.

    Une réclamation de sinistre majeur implique des montants exorbitants qui dépasseront les montants de vos primes. Même si vous accumuliez le total payé en prime dans votre vie, les indemnités risqueraient de dépasser ces sommes. Lorsque l’assureur collecte des primes, il le fait par l’intermédiaire de son département de souscription. Le sinistre sera réglé par le département de l’indemnisation. L’attitude et les politiques de ces deux départements ne sont pas les mêmes. À la souscription, on fait la vente et on collecte des sommes. À l’indemnisation, c’est plutôt le contraire puisque les sommes sont déboursées. La menace d’annulation de vos polices d’assurance n’aura pas l’effet escompté.

  • Mon courtier d’assurance dit qu’il peut m’aider avec mon sinistre, est-ce vrai?

    Oui, toutefois, le rôle du courtier d’assurance est de s’assurer que vous détenez des protections requises en cas de réalisation d’un risque, et ce, aux meilleurs taux du marché. Ainsi, son rôle est de souscrire à une assurance ou de la vendre et non de réclamer des indemnités. L’estimation d’un bâtiment, l’inventaire de biens et la connaissance du domaine liée à l’expertise en règlement de sinistre n’est pas celle du courtier. Il n’est pas exclu que ce dernier soit capable de mettre de la pression à votre assureur si celui-ci n’agit pas correctement, mais il ne pourra pas déterminer la valeur de vos biens, votre bâtiment et votre contenu. Il n’est pas formé non plus pour prendre en charge le processus de négociation et de quantification des écarts sur les réclamations.

  • Combien de temps peut prendre le règlement et la reconstruction d’un sinistre majeur?

    Le règlement et la reconstruction d’un sinistre majeur peut s’échelonner sur 4 à 6 mois et parfois plus, selon la complexité du dossier. Il est important que vous vous trouviez ainsi un endroit pour vous relocaliser, vous et les membres de votre famille, où vous serez à votre aise jusqu’à ce que votre maison soit de nouveau habitable.

  • Pour quelles raisons les gens ont-ils recours aux services d’un expert en sinistres public?

    Il existe une multitude de raisons d’engager votre expert, mais en voici quelques-unes :

    • Vous voulez obtenir le maximum de votre règlement.
    • Vous n’avez pas le temps de répondre aux demandes de votre assureur.
    • Vous ne comprenez pas entièrement votre police d’assurance et ses dispositions.
    • Vous n’avez pas l’expertise et les compétences requises.
    • Votre dommage et les sommes en jeu sont importants.
    • Votre assureur vous propose un règlement rapide.
    • Votre assureur prolonge les délais de règlement.
    • L’offre de règlement de votre assureur ne vous semble pas adéquate.
    • L’expert de votre assureur vous déconseille d’engager un expert pour vous représenter.

    Voir la page Avantages